Patrimoine architectural

Patrimoine aixois - Le coup de colère de La Tribune des Arts

"Le patrimoine d'Aix en Provence : entre espoir et inquiétude", un article de Didier Rykner

21 avril 2010

Sur son site internet, Didier Rykner dresse un état du patrimoine de notre ville.

Pour retrouver l'article dans son intégralité :

http://www.latribunedelart.com/le-patrimoine-d-aix-en-provence-entre-espoir-et-inquietudes

                                                                                                                                 

Hôtel de Gallifet et Art contemporain

487702 10152653410210508 1357026207 n

La famille de Gallifet est bien connue des aixois. Dotée d'une importante fortune accumulée dans les Iles et répondant au titre de prince des Martigues, elle a rêgné sur la vie culturelle aixoise pendant tout le XVIIIe siècle et une bonne partie du XIXe siècle. La famille avait, en effet, pris l'habitude de recevoir tout ce que le ville comptait d'élégants et de cultivés en son château du Tholonet. Chaque fin de semaine des représentations théatrales y étaient données.

Aujourd'hui, les propriétés Galliffet ont été cédées par la famille. A Paris, l'imposant hôtel particulier de cette famille - l'un des plus remarquables de la capitale - sont occupés par les services culturels de l'Ambassade d'Italie qui y accueillent parfois des expositions.

Mais, depuis 2010, c'est l'hôtel aixois des Galliffet qui s'affirme en tant que "Lieu d'art et d'histoire" sous la direction de Nicolas Mazet. Ce galeriste parisien a souhaité ouvrir ce lieu familial à la création contemporaine.

C'est tout d'abord avec un peu de surprises que l'on se voyait aborder rue Goyrand par les équipes du lieu afin d'aller visiter l'exposition en cours. Mais l'invitation à la découverte méritait le détour, soutenue certes par le classicisme des lieux mais surtout par une programmation de grande qualité.  

A l'aune de trois années d'existence, le pari semble être gagné par la galerie Nicolas Mazet qui a su intégrer ce lieu dans la vie culturelle aixoise. Une installation a été labellisée Marseille Provence 2013 dans le jardin de l'Hôtel et des concerts y sont régulièrement organisés. L'hôtel commence également à accueillir des peintres en résidence d'artiste. Aux beaux jours, le lieu se dote d'un salon de thé.

Photo hotel de gallifet galerie mazet 52 rue cardinale aix en pc 940x313

L'hôtel de Galliffet témoigne bien du dialogue qui peut s'installer entre les siècles dès lors que l'intelligence est de mise

Avec l'ouvertue de l'hôtel de Galliffet, le quartier Mazarin complète son offre culturelle :

            - Musée Granet,

            - Musée Paul-Arbaud présentant des collections patrimoniales sur l'histoire et les arts décoratifs provençaux,

            - Futur Hôtel de Caumont (de La Tour d'Aigues) où seront réalisées de grandes expositions d'art ancien.

Plus d'informations sur : www.hoteldegallifet.com

Un carton rouge pour les intérieurs aixois "restaurés"

La mode est aux intérieurs dépouillés et à une architecture contemporaine. Et nous ne pouvons que nous réjouir de l'émergence de nouvelles formes d'architectures qui innovent tant dans les formes que dans la conception, en favorisant l'écologie et les énergies renouvelables.

Néanmoins, de plus en plus de particuliers investissent dans l'acquisition de beaux appartements ancien en centre-ville ou dans de belles bastides aixoises pour les transformer intérieurement en loft et autres endroits "zen".

C'est ainsi que de nombreux sites particulièrement remarquables de l'architecture provençale des siècles passés sont définitivement saccagés.

Parmi les dégats observés :

                           - suppression des cheminées,

                           - destruction des gypseries anciennes (et suppression de leur polychromie),

                           - remplacement des portes intérieures et des ferrures de l'époque,

                           - suppression des sols en tomettes au profit de carrelages ou de parquets modernes,

                           - suppression des volets intérieurs et des fenêtres d'époque au profit de PVC ou alu.

Il est à rappeler que, lors de la construction des immeubles aixois, le travail de l'architecte se poursuivait jusque dans les moindres détails. Aussi, la perte de certains des éléments précitées est véritablement une atteinte grave au patrimoine.

Tous les biens sont concernés : du studio à l'hôtel particulier. Même des biens classés aux Monuments Historiques sont définitivement détériorés : l'Etat n'ayant pas les moyens de réaliser des contrôles réguliers sur les intérieurs classés.

Pour se rendre compte des outrages perpétrés, il convient d'observer les biens en vente sur les sites immobiliers.

                                                                                         

Si vous souhaitez vivre dans un esprit "très contemporain", privilégier un bien neuf !

Outre la volonté de faire plaisir à quelques passionnés de patrimoine, il convient de garder en tête qu'une restauration malencontreuse est gage de :

                  - difficultés de revente : moins value et délais allongés

                  - perte irrémédiable pour le patrimoine et les générations futures.

N'hésitez pas à vous faire accompagner et de contacter les associations de protection qui peuvent vous conseiller.