Bibliophilie

Débuts de l'imprimerie à Aix en Provence

Redécouverte d'un exemplaire du deuxième ouvrage publié à Aix en 1577

livre-du-consulat-bnf.jpg

C'est à l'initiative d'un riche négociant marseillais - Guillaume Giraud - que l'imprimeur Pierre Roux se vit commander en 1577 l'impression de deux ouvrages :

LE CONSULAT, contenant les Loix, Statuts, & Coustumes touchant les Contracts, marchandises, & negociation Maritime. Il s'agit du premier ouvrage de droit maritime publié en France. Il fut traduit de l'italien par l'avocat marseillais François Mayssoni. Ce texte, issu de manuscrits plus anciens, peut être considéré comme la base de notre législation maritime actuelle.

LE PORTULAN* contenant la description tant des mers du Ponent depuis le destroict de Gibeltar jusques à la Chiuse en Flandres, que de la mer Méditerranée, ou du Levant, faict en vieux langage italien et nouvellement traduict en francoys.

Le contrat passé entre l'auteur, le négociant marseillais et l'imprimeur a été redécouvert au XIXe siècle. Il stipule que LE CONSULAT a été tiré à 600 exemplaires.
Ces deux ouvrages sont ornés, en page de titre, d'une gravure sur bois représentant des navires sous la protection de quatre saints. Cette gravure est identique à celle que comportaient les éditions vénitiennes de 1539 et 1549 de l'ouvrage.
 
Aujourd'hui, moins d'une dizaine d'exemplaires du Consulat sont recensés : deux à la BNF,  l'un à la Bibliothèque d'Arles et un autre à la Bibliohtèque de Troyes, ainsi que deux dans des collections particulières connues du XIXe siècle.
 
Quant au Portulan, outre deux ou trois exemplaires en mains privées, il est visible, en France, à la BNF et à la Bibliothèque de Montpellier.
 
* Texte décrivant les côtes, les  ports et les conditions de la navigation dans un espace maritime donné.